Il y a quelques temps, Jeanne Balibar interviewée par Vincent Josse sur France Inter (on ne ricane pas ...) disait qu'à force d'aimer des choses très différentes, elle se "dé-personnifiait" (quelque chose dans ce genre). J'y ai repensé en songeant que j'aimais à la fois les blancs de Quimper de Berthe Savigny, Miffy, le lapin créé par Dick Bruna ou le design des Eames. En y réfléchissant, je ne suis pas d'accord avec elle. Je crois que c'est tout le contraire. Cela indique seulement que l'on a pris suffisamment confiance en soi pour choisir par soi-même en s'affranchissant des modes ou des carcans ethno-socio-démo et autres grapho-logismes.

Hum.. aparté un peu longue pour aborder les figurines monochromes de Berthe Savigny.

Berthe est née en 1882 a Quimper. Fille du peintre Azema Savigny, elle est également la soeur du peintre Pierre de Bellay. Elle réalise au début du XXème siècle des modelage d'enfants , qui seront interprés en faience par la société Henriot dans les années 20. A l'origine en faience polychrome, ils existent également en grès, faience blanche craquelée. Ce sont ces derniers, récemment réédités pour partie par HB-Henriot que j'affectionne. Bébés à la cuillère, grosse fatigue, fillette tenant le coin de son tablier, bébés studieux sont quelques uns des thèmes choisis par l'artiste pour personnaliser l'enfance.

 

b_b____la_cuill_re_Berthe_Savigny   premiere_comptine

 

b_b__au_livre_Berthe_Savigny FILLETTE_AU_MOUCHOIR_bis

Pour se documenter vous pouvez consulter le site d'un collectionneur : ici ou lire le catalogue réalisé par la petite nièce de l'artiste, Catherine Savigny Trognée à l'occasion de l'exposition qui lui a été consacrée en 2000 au musée de la Faience de Quimper.

 

catalogue_Berthe_Savigny