20 juin 2010

S'entrainer à taguer.

Je suis anti-tags... sauf quand ils sont beaux, créatifs, œuvres d'art et caches-misère.....l'interprétation et la limite deviennent alors très subjectives. A Marseille sur le cours Julien, les commerçants font appel aux tagueurs, les résultats peuvent être beaux et drôles comme ceux renouvelés à l'angle de la rue Crudère et de la rue des trois rois. En attendant, un coloriage pour apprentis tagueurs offert par Fake Project Corporation of America, à télécharger en pdf ici.   crédit: Fake Project Corporation of America