16 septembre 2009

Emouvante.

Elle était posée derrière la vitrine de la brasserie. Devant la terrasse, où des convives indifférents se prélassaient au soleil pendant leur pause déjeuner. Et pourtant, il n'y avait qu'elle... L'émotion qui se dégage de cette sulpture est si intense que l'on a du mal à la quitter du regard. Notre première rencontre avec le travail de Fanny Ferré.