C'est l'adresse à laquelle Ernö Goldfinger, l'architecte et designer d'origine hongroise vécu avec sa famille.

Cette maison conçue et construite par l'architecte fut la première réalisation moderniste à rejoindre le giron du National Trust et depuis le mois d'Aout 2009, et ce pour une ou deux années, héberge l'exposition consacrée aux réalisations d'Ernö Goldfinger dans le domaine de l'enfance: Design for a Modernist Childhood.

Aux cotés des jouets dessinés pour ses propres enfants: une maison de poupée pour sa fille Elizabeth ou une chaise pour son fils Mickael, on retrouve les meubles et jouets crées pour ses amis Paul et Marjorie Abbatt. En 1932, le couple Abbatt commence à proposer des jeux fonctionnels et éducatifs modernes, en totale contradiction avec les courants de l'époque. Vendus par correspondance ou par bouche à oreille, ces jouets connaissent un succès rapide. Le couple Abbatt demande alors à Ernö Goldfinger de concevoir et réaliser une boutique à Londres.  Les jouets Abbatt toys sont à partir de 1936 proposés au 94 Wimpole Street.

abbatt_toys_SHOP_ERNO_GOLDFINGER

Le magasin de Paul et Marjorie Abbatt vu de l'intérieur en 1937. Ce à quoi nous sommes aujourd'hui habitués, était pour l'époque totalement révolutionnaire. Des meubles à hauteur d'enfant, un espace ouvert, des jouets accessibles (et non plus rangés derrière un comptoir) pouvant être testés. Crédit :Erno Goldfinger: the life of an Architect par Nigel Warburton.


ABBATT_TOYS_ERNO_GOLDFINGER_PUZZLE_ALPHABET

© NTPL / Dennis Gilbert Ernö Goldfinger’s Modernist child’s alphabet set

Au coté des éléments modulables et range-puzzles que l'on retrouve exposés en 1937 à la foire internationale des Arts et Technique de Paris dans la section des enfants du pavillon Britannique, on retrouve cet alphabet en contreplaque conçu par l'architecte pour que les lettres puissent être apprises en s'amusant. A noter sur la photo archivée par le RIBA de l'exposition de 1937, la table modulable conçue par Erno Goldfinger, pour grandir en même temps que l'enfant.

abbatt_toys_logo_2

Enfin, Jane Audas, conservatrice de l'exposition, qui a pu étudier à loisir les archives d'Ernö Goldfinger (ce dernier semblait garder absolument tout), fait état dans son blog, Shelf Appeal, de sa conviction quant à l'inspiration du designer pour la création du logo d'Abbatt Toys.  Au vu de ce qu'elle a retrouvé dans les dossiers, elle semble intimement convaincue que les deux enfants qui se tiennent par la main ont été inspirés par le livre Ribambelles de Nathalie Parain aux éditions du père Castor.

L'aventure des jouets Abbatt s'est, quant à elle, terminée en 1971 mais cela est une autre histoire... en attendant, courte rétrospective de ce que le net propose sur le sujet, avant que les archives détenues par le musée de l'enfance de Londres soient rendues publiques ...

Snap cards chez Deb, jeu de "sept familles" chez things magazine, puzzles chez useful or beautiful, climbing frames sur le site de Ken Garland, zoo zag puzzle.